Problèmes d'accès

Il existe divers moyens, incluant :

Plus d’informations : Centre d'aide.

Pour obtenir des informations concernant l’identification sans carte d’identité électronique (eID), consultez la page “Questions et réponses” du Centre d’aide de CSAM.

De manière standard, une session est lancée au moyen de l'eID du prestataire de soins, qui introduit dans le lecteur eID, son eID ainsi que le code PIN y associé.

Exceptionnellement, en cas d'indisponibilité de l'eID du prestataire de soins, il est possible d'opter temporairement pour un mécanisme de repli (fallback) alternatif afin de garantir la continuité des activités de l'entité. Ce mécanisme fallback consiste à introduire manuellement le mot de passe du eHealth keystore (certificat eHealth actif en possession du prestataire). Il est important néanmoins de souligner que l'emploi systématique et répété de cette méthode n'est pas permis, afin d'éviter tout abus et toute fraude par des tiers.

Sachant que :

  • « exceptionnellement » renvoie à une situation où le prestataire de soins ne dispose pas de son eID, p.ex. en cas de perte ;
  • « temporairement » signifie que la session est limitée dans le temps[1] et qu'une identification sera ensuite à nouveau requise, basée sur (1) eID + PIN ou (2) le mécanisme de repli (fallback) à l'aide du certificat eHealth personnel en combinaison avec un mot de passe.

N.B. :

  1. Une session de repli a une durée de validité plus courte qu'une session lancée au moyen de l'eID et se termine lorsque le token expire. Le prestataire de soins devra alors manuellement lancer une nouvelle session selon une des méthodes précitées (eID + PIN ou méthode de repli sur base du certificat eHealth en combinaison avec un mot de passe).
  2. Les directives de sécurité du « Manuel pratique pour l'usage sécurisé des certificats électroniques dans le monde médical » sont d'application.

Pour plus d’informations : Certificats eHealth.

Il y a un bureau d’enregistrement auprès du SPF Stratégie et Appui – DG Transformation digitale, mais vous pouvez également vous rendre auprès d’une commune disposant d’un bureau local d’enregistrement. 

Un aperçu géographique actualisé des bureaux locaux d’enregistrement, où le prestataire de soins peut prendre rendez-vous, est disponible sur la page du Centre d’aide de CSAM.

Pour plus d'information, cliquez sur la page correspondante du site eSanté.

L' application UPPAD disponible sur le site eSanté vous permet de vérifier les données reprises auprès des différentes sources authentiques (notamment l’INAMI, le SPF Santé publique, les régions, les communautés, etc.).

Vous n'avez pas trouvé votre réponse ?

Remplissez notre formulaire de contact.