Professionnels de la santé

Mise en place

Le déploiement d’eBirth

L’équipe eBirth prend, depuis quelque temps, contact avec les maternités et les communes du pays afin de planifier le démarrage de la solution eBirth avec celles-ci.

L’application eBirth est déjà en production depuis juin 2010 au sein de quelques communes (dont nos sites « pilotes » de Marche et Bornem que l’équipe eBirth et Fedict remercient pour la fructueuse collaboration).

Le succès est au rendez-vous. Les utilisateurs de terrain sont en effet généralement satisfaits, notamment de la simplification du travail rendue possible grâce à la suppression des formulaires papier ainsi que de la facilité d’utilisation des solutions eBirth.

Les plannings de démarrage se complètent également depuis quelques semaines. Les candidats souhaitant démarrer eBirth dans les prochains mois sont en effet de plus en plus nombreux.

Au cours du second semestre 2011, nous communiquerons à toutes les communes belges (ne disposant pas de maternité sur leur territoire) les procédures relatives à l’utilisation d’eBirth afin de permettre à tous les prestataires de soins de santé de pouvoir transmettre les notifications de naissance fin 2011 ou début 2012.

Démarches

Pour utiliser la solution eBirth en production, les maternités doivent compléter le formulaire de préparation pour l'utilisation d'eBirth.

Au moment où une commune décidera de passer en production avec eBirth, les contacts formels seront pris avec les responsables des maternités et hôpitaux afin de procéder à la préparation du passage en production (reprise dans la liste de contrôle).

Deux types de solutions informatiques possibles

Deux types de solutions informatiques ont été développés pour les prestataires de soins de santé : l'application web et les services web.

Lors de la mise en place d’eBirth, chaque maternité doit opter pour l’une de ces deux solutions.

Application web

L’application web permet, via une interface web (navigateur), de transmettre et de traiter les données dans l’application même, sans que l’hôpital puisse directement les exploiter dans son propre système informatique.

Cette application web a surtout été développée pour les hôpitaux de plus petite taille ou qui ne disposent pas d’un système informatique évolué, ainsi que pour les prestataires de soins qui interviennent en dehors des hôpitaux (naissance à domicile).

Le document suivant reprend une description des paramètres à définir sur les postes de travail (ordinateurs) au sein des maternités.

Services web

eBirth est également disponible par l’intermédiaire de services web, une solution technique qui permet aux hôpitaux d’intégrer directement, à partir de leurs propres applications, l’envoi des données aux communes (notification de naissance) et aux Communautés (données statistiques).
Cette solution est plutôt réservée aux hôpitaux ayant un système informatique évolué pour la gestion des données administratives et médicales.

Mise en place par qui ?

Pour l’application web, il n’y a pas de mise en place technique et donc pas d’impact budgétaire pour l’hôpital. Il s’agira d’adapter l’organisation du service pour transmettre les données de naissance via eBirth plutôt que par le biais de formulaires papier

Pour familiariser les utilisateurs avec l'application web, un guide d'utilisation ainsi qu’une formation virtuelle sont mis à leur disposition.

L’intégration des services web eBirth devra être réalisée par ou avec l’aide du service informatique de l’hôpital ou d’un prestataire technique externe. La charge budgétaire pour l’intégration des services web sera à supporter par les hôpitaux.

Avec le support de Fedict, eHealth met à la disposition des hôpitaux toute la documentation technique nécessaire pour réaliser cette intégration ainsi qu’un environnement de test. eHealth et Fedict sont également à la disposition des hôpitaux pour répondre aux questions techniques et fonctionnelles.

Comment ?

Pour l’intégration des services web, un guide technique, appelé Cookbook Web Services, a été rédigé spécifiquement pour eBirth.

Vous trouverez ce document dans le fichier ZIP.

Pour l’interfaçage avec eHealth (via l’Entreprise Service Bus), nous vous invitons à consulter les procédures dans la bibliothèque technique.

Gestion des accès

L’accès à eBirth est limité aux seules personnes habilitées à son utilisation.

Pour l'application web, nous utilisons à cette fin un système de contrôle d’accès qui permet :

  • de vérifier l’identité de la personne qui sollicite l’accès à l’application eBirth ainsi que son habilitation et, une fois cette opération effectuée,
  • de gérer l’attribution du rôle que cette personne peut exercer au sein de l’application eBirth.

En s’authentifiant par le biais de ce système, chaque utilisateur autorisé accède à l’application web eBirth et dispose de fonctionnalités plus ou moins étendues selon le rôle défini dans l'application web.

Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous renvoyons vers les pages d’information sur le site d’eHealth.

Pour les services web, l’hôpital est responsable de la gestion des accès dans ses propres applications.

Profil et droits des utilisateurs dans l'application web

Chaque utilisateur se voit attribuer un profil déterminant ce qu’il est ou non autorisé à faire dans l’application.

Deux types de profils existent aujourd’hui.

  • Profil administratif:
    • accès aux données d’identification (formulaire de notification).
    • accès aux données d’identification de la notification (pas d’accès aux données médicales).
    • vous pouvez transmettre l’ensemble de la notification de naissance (données d’identification et données médicales préalablement validées par un profil médical).
  • Profil médical:
    • accès à l’ensemble des données (le formulaire de notification avec les données d’identification et le formulaire avec les données statistiques médicales).
    • la validation électronique par un profil médical est toujours exigée avant l’envoi de données.

Ces deux profils peuvent obtenir des droits complémentaires en tant qu’administrateur. Ces droits permettent de supprimer des dossiers qui ont été créés et/ou de modifier des informations générales. Nous conseillons d’attribuer ces droits complémentaires de préférence à un profil médical. Ce dernier a en effet une vue sur toutes les données (données d’identification et données médicales) contrairement au profil administratif (uniquement données d’identification).

Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous renvoyons vers le guide d’utilisateur disponible dans la partie Utilisation de l’application.